Présentation

Le Groupe d'Anthropologie Historique de l'Occident Médiéval a été fondé par Jacques Le Goff en 1978 au sein du Centre de Recherches Historiques (UMR EHESS/CNRS n° 8558) dont il constitue l'un des groupes de recherche et de formation à la recherche. Il a été dirigé de 1992 à 2014 par Jean-Claude Schmitt et actuellement par Marie Anne Polo de Beaulieu. Ses membres appartiennent soit à l'EHESS, soit au CNRS.
Sur son site de l'INHA (Institut national d'histoire de l'art), le GAHOM offre une bibliothèque spécialisée et des banques de données (gérées par Aline Debert) en rapport avec ses enquêtes sur les images, la prédication et la ville...

En savoir plus...

Actualités

Nous venons d'apprendre avec  une immense tristesse le décès brutal d'Aline Debert.

Membre du Groupe d'Anthropologie Historique de l'Occident Médiéval (GAHOM) de l'EHESS depuis 1983, Aline a été la documentaliste du groupe jusqu'à la semaine dernière. Son expérience a permis le développement de la base image et l'indexation sous sa houlette de plus 60 000 miniatures selon des critères rigoureux, qui en font aujourd'hui un trésor pour les médiévistes.

Aline était l'âme du GAHOM depuis près de de quarante ans. Elle recevait chacun avec une attention particulière, des plus anciens membres du GAHOM aux dernières recrues. On savait qu'on allait la retrouver tenant la bibliothèque, tenant la maison, avec son caractère, sa présence et sa verve et sa façon de trottiner à petit pas. Nous connaissons tous ses stylos et accessoires de toutes les couleurs, qui participaient à l'environnement bonhomme et chaleureux du Gahom. Nous savons également son affinité avec l'ordre des Prémontrés. Elle avait aussi un jardin secret : les images pieuses du 19e siècle, qu'elle étudiait à la bibliothèque du Saulchoir et pour lesquelles elle préparait un colloque à l'automne.

Elle était la mémoire vivante du Gahom: se souvenant de toutes et de tous, transmettant les nouvelles ou évoquant avec sa vivacité souriante les moments les plus mémorables de la vie de notre communauté. Nous avons tous en tête son tableau de liège portant les photos des « bébés-GAHOM ». Elle tricotait des layettes, qui passaient parfois d’un bébé-GAHOM au suivant. Ce qu’elle tricotait, c’était du lien entre tous et chacun. Les voyages d'étude du GAHOM n'auraient pas été les mêmes sans la détermination énergique avec laquelle elle les a organisés pendant des années et la bonne humeur qu'elle y faisait régner.

Sans elle, de nombreux mémoires et thèses n’auraient pas vu le jour. Ses relectures, pas seulement pour les étudiants et étudiantes étrangers, étaient précieuses. Elle y mettait son amour de la langue française, du latin, et son goût de la précision. Documentaliste généreuse, elle a souvent recontacté l'une ou l'autre pour lui fournir une référence bibliographique pertinente qu'elle avait croisée sur son chemin.

Elle a aussi assuré la continuité de la base Images. Le groupe Images lui tenait à cœur, et elle l’organisait avec soin chaque semaine, et sélectionnait textes et images pour permettre le travail collectif. Ses commentaires et réactions vives devant les images étaient légendaires. Aline manquera à tous ceux qui l'on connue.

Ce message a été rédigé collectivement et à distance par les amis, étudiants et collègues du monde entier.


Publications récentes

L'invention de l'anniversaire

L'invention de l'anniversaire

2e éd. revue et augmentée
Jean-Claude SCHMITT
Rêver de soi

Rêver de soi

Les songes autobiographiques au Moyen Age
EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

Autour de Roger Chartier : « La main de l'auteur et l'esprit de l'imprimeur »

Sous la présidence de Florent Brayard, Patrick Boucheron (Université Paris I-Panthéon-Sorbonne), Daniel Fabre (EHESS-LAHIC) et Christian Jouhaud (EHESS-CRH) animeront le prochain Lundi du CRH autour des questions soulevées par ce livre en présence de l’auteur.

Lire la suite

Les psychogéographies d'Opicino

jeudi 3 décembre 10h

Lire la suite

Découverte des outils SIG

Elle s’adresse à tous (enseignants, chercheurs, étudiants…), sensibilisés ou interpellés dans leurs travaux de recherches par des questions liées à l’espace, au temps autour de données thématiques quelque soient les champs d’application. Mesurer, comprendre, décider, communiquer sont les grands fondements sur lesquels reposent un SIG.

Lire la suite

Autour de l'« Histoire des sciences et des savoirs »

À l’occasion de la parution de l’Histoire des sciences et des savoirs sous la direction Dominique Pestre, le Centre Alexandre Koyré est heureux de vous inviter à un débat.

Lire la suite

Recherche :

2, rue Vivienne, 75002 Paris

Tél.  (33) 01.47.03.84.36
Fax (33) 01.47.03.84.39.